Concurrence: Bruxelles lance une consultation sur les engagements de Google


Les parties intéressées ont maintenant un mois pour présenter leurs observations. Si la Commission estime que ces engagements sont suffisants, il peut les rendre obligatoires pour Google. Sinon, il pourrait imposer une amende pouvant aller jusqu'à 10% de ses affaires mondiales annuelles. Toutefois, beaucoup doutent de cette question. En effet, le commissaire européen à la concurrence, Joaquin Almunia, a exprimé à plusieurs reprises ces derniers mois sa préférence pour une solution à travers un accord avec Google.

Related Articles
You Might Also Like