Après les imprimantes et les photomatons, ici, ce est le scanner 3D


"Ce ne est pas la science-fiction, ce est vrai», dit-Bre Pettis, le patron de cette start-up basée à New York. Il promet la commercialisation d'un premier modèle à l'automne. Mais aucune preuve n'a été fournie sur le prix de la machine. Pour l'instant, seuls les objets mesurant moins de 20 centimètres de long, 20 centimètres de large et 20 centimètres de hauteur peuvent être numérisés. Le processus prend environ trois minutes.

Related Articles
You Might Also Like